Affiche du film Tracks

Tracks

de John Curran
VOSTFR
Bande annonce
Film américain sorti le 27 avril 2016
Avec Mia Wasikowska, Adam Driver, Rainer Bock, Rolley Mintuma
Genre : Aventure, Biopic
Durée : 1 h 52

En 1975, Robyn Davidson, une jeune femme en quête de sens, abandonne sa vie urbaine pour traverser le désert Australien sur 3200 km. Sa solitude sera troublée par Rick Smolan, un photographe du National Geographic qui couvre son expédition. Inspiré d’une histoire vraie, son périple est jalonné de rencontres qui lui permettent de s’ouvrir au monde et de découvrir sa force intérieure.


Critique

« Certains nomades sont chez eux partout. D’autres nulle part. J’étais de ceux-là. » C’est par ces quelques mots que commence Tracks, à l’orée de paysages désertiques et sauvages. L’immensité des terres sablonneuses de l’Outback australien s’empare d’office de l’écran, traversée de flash-back mélancoliques et fugaces, renvoyant à l’imaginaire d’un désert où le face-à-face avec la solitude sera inévitable, la confrontation avec soi-même incontournable. Là où la ville rugit, foules mouvantes et sans cesse renouvelées arpentant des rues sans fin, bagnoles qui vrombissent et s’embouteillent, le désert demeure silencieux, porteur d’un sentiment de plénitude, d’une apesanteur sur terre. Qui ne rêverait de s’y plonger ne serait-ce qu’un instant, pour sortir des sentiers battus et faire d’un périple solitaire le lieu d’une connaissance métaphysique, celle qui nous confronte au sens profond que l’on peut donner à notre existence ? Robyn Davidson, elle, en rêvait… et elle est passée à l’acte !

Australie, 1975. Robyn a 25 ans. Alors qu’elle a tout juste rejoint le mouvement hippie de Sydney, « le Push » (qui réunissait toute sorte de libertaires, de gauchistes, de féministes, d’artistes et d’universitaires), la difficulté qu’elle a à trouver sa place dans un monde bruyant – qui s’ajoute à sa propre cacophonie intérieure (le suicide de sa mère, la dureté de son père…) – lui inspire un désir impérieux de fuite. Elle débarque à Alice Springs avec cinq dollars en poche et un projet un peu fou : traverser seule le désert australien pour défier le monde moderne et vivre au rythme de la société aborigène traditionnelle, dont la citoyenneté australienne a été reconnue en 1967 uniquement. N’ayant pas les moyens de s’offrir un camion, elle décide de dresser quatre dromadaires pour l’accompagner dans son voyage, ce qui lui vaudra le surnom de « Camel Lady »…

D’Alice Springs à l’océan indien, les 3200 km de son parcours sont jalonnés de rencontres hautes en couleur qui lui permettront de s’ouvrir au monde et à l’altérité. Celle de M. Eddie, un vieil Aborigène qui porte à un pied une chaussure Adidas gigantesque et à l’autre un petit chausson rose de femme… Ou encore celle de Rick Smolan (Adam Driver), un photographe de National Geographic qui l’amènera à reformuler ses questionnements : doit-on expérimenter la solitude pour se connaître soi-même ou sont-ce nos rapports aux autres qui nous définissent ? Aux confins du désert, la solitude, la sécheresse qui assoiffe et brûle le corps, l’ample beauté des étendues ocres sauront donner au périple de Robyn (Mia Wasikowska) une ampleur émouvante, en harmonie avec la nature, dangereuse et saisissante.

Inspiré de la véritable expérience de Robyn Davidson, Tracks est un beau road-movie au cheminement exaltant, qui nous renvoie à nos propres désirs d’aventure et d’efflorescence : « Nous sommes aussi forts et puissants que nous nous autorisons à l’être et la partie la plus difficile d’une entreprise est de faire le premier pas ».