Affiche du film Bad boy bubby

Bad boy bubby

de Rolf De Heer
VOSTFR
Bande annonce
Film australien et italien sorti le 1 novembre 1995
Avec Nicholas Hope, Claire Benito, Ralph Cotterill
Genre : Comédie dramatique, Expérimental
Durée : 1 h 48

Séquestré depuis sa naissance par sa mère, Bubby ignore tout du monde extérieur qu’il croit empoisonné. L’arrivée de son père, dont il était tenu éloigné, va bouleverser sa vie. Le jour de ses 35 ans, Bubby va enfin sortir. Il découvre un monde à la fois étrange, terrible et merveilleux où il y a des gens, de la pizza, de la musique et des arbres…


Critique

Séquestré depuis sa naissance par sa mère, Bubby ignore tout du monde extérieur qu’il croit empoisonné. L’arrivée de son père, dont il était tenu éloigné, va bouleverser sa vie. Le jour de ses 35 ans, Bubby va enfin sortir. Il découvre un monde à la fois étrange, terrible et merveilleux où il y a des gens, de la pizza, de la musique et des arbres…

Bad Boy Bubby est le film culte par excellence qui a inspiré des réalisateurs comme Quentin Tarantino. Comédie noire décalée, conte philosophique déjanté qui nous fait passer du dégoût au rire, de la tristesse à la joie… enfermement, libération, aliénation, découverte de soi et de l’autre et qui révèle Nicholas Hope, un acteur fantastique. Jouissif ! Hallucinant ! Incomparable ! Choquant ! Émouvant ! Quatrième film du réalisateur australien Rolf De Heer, Bad Boy Bubby repose quasi totalement sur les épaules de son interprète principal Nicolas Hope qui livre une performance d’autant plus incroyable qu’il n’était pas professionnel à l’époque.

Bad Boy Bubby a complètement été restauré à la George Eastman House à Rochester aux Etats-Unis qui est le plus ancien musée de la photographie du monde et l’un des plus vieux en matière d’archives cinématographiques. Cette restauration s’est menée en concertation et en coproduction avec Vertigo Productions (Australie), Nour Films (France), Australian National Film and Sound Archive, George Eastman House (USA). Le son a été remasterisé et augmenté en 5.1 en collaboration avec la SAFC Australian National Film and Sound Archive, sous la direction de Rolf de Heer.