Affiche du film Mon voisin Totoro

Mon voisin Totoro

de Hayao Miyazaki
Bande annonce
Film japonais sorti le 3 juin 1988
Genre : Animation, Aventure, Famille, Fantastique
Durée : 1 h 26

Pour les enfants à partir de 3 ans.

Deux petites filles viennent s’installer avec leur père dans une grande maison à la campagne afin de se rapprocher de l’hôpital ou séjourne leur mère. Elles vont découvrir l’existence de créatures merveilleuses, mais très discrètes, les totoros.

Le totoro est une créature rare et fascinante, un esprit de la forêt. Il se nourrit de glands et de noix. Il dort le jour, mais les nuits de pleine lune, il aime jouer avec des ocarinas magiques. Il peut voler et est invisible aux yeux des humains. Il existe trois totoros : O totoro (gros), chu totoro (moyen) et chili totoro (petit).


Critique

Miyazaki était alors peu connu en dehors des amateurs de manga et c’est probablement Princesse Mononoké qui l’a rendu célèbre quelques dix ans plus tard et depuis ses films rencontrent un grand succès partout dans le monde. Quand on avait programmé l’épatant Totoro, sorti en France en 2002, les gamins et les grands qui les accompagnaient avaient eu comme une révélation… C’est un des films qui a marqué notre histoire, nous a valu la visite d’une foultitude de gamins et continue à nous plaire au point que Rodolphe a toujours sur son ordinateur la peluche Totoro que le distributeur nous avait offert alors…

Totoro, il a un gros ventre fourré tout doux, une queue touffue, des yeux malicieux tout ronds ou en pointe selon son humeur, des moustaches conquérantes autour d’une bouche avec de grandes, mais alors de grandes dents… pas pour mordre ou attaquer, non ! pour sourire de toutes icelles, pour rire de la vie parce que Totoro est un bon vivant. Il dort souvent et crie très très fort pour montrer sa joie de vivre. En plus il n’est pas tout seul : lui, c’est le grand Totoro, mais il y aussi toute une famille Totoro avec des petits Totoro, tous craquants, qui sautent, courent et se cachent volontiers à la vue des humains. Le grand Totoro, lui, n’a pas peur des hommes et il aurait même tendance à faire des cadeaux aux enfants, à leur réserver des surprises…

Satsuki et Mei s’installent avec leur père dans une vieille maison à la campagne pour se rapprocher de l’hôpital où séjourne leur mère. Les fillettes découvrent la nature, le jardin et l’eau claire de la rivière, les têtards, les papillons et surtout les grands arbres, juste à côté de la maison, où vivent, c’est sûr puisqu’elles les ont vus, les Totoro, héros de livres enfantins.

Un jour, alors qu’elles attendent le retour de leur mère à la maison, elles apprennent que sa sortie est repoussée de quelques jours. Mei ne veut pas comprendre et décide, du haut de ses quatre ans, de partir à l’hôpital retrouver sa maman. S’apercevant de sa disparition, Satzuki et les gens du village la recherchent en vain. Désespérée, la grande sœur décide de demander de l’aide à son voisin Totoro. Alors Totoro va pousser son grand cri de joie, appeler à la rescousse son chat-bus et parcourir la campagne avec Satzuki pour retrouver Mei…

Mon voisin Totoro, c’est une plongée extraordinaire dans un univers merveilleux, d’une richesse et d’une invention sans cesse surprenantes : la nature est généreuse, les hommes bienveillants, les animaux magiques…